Le télétravail, l’évolution d’un nouveau mode de travail

teletravail Top Office

La crise du Covid-19 a mis en place une évolution fulgurante du télétravail en France. Cependant, avec la réduction des mesures sanitaires, la fin du couvre-feu et le retour des employés dans les bureaux, le télétravail a-t-il encore une place dominante dans les modes de travail actuels ? L’équipe Top Office va vous expliquer les différents points forts et points faibles de ce “nouveau” mode de travail. 

Pourquoi vouloir favoriser le présentiel au dépend du télétravail ? 

Pour beaucoup d’entreprises, le télétravail est un risque. En effet, si la personne qui télétravaille, a des informations dites “à risque” pour l’entreprise, celui-ci est plus en proie au hacking ou phishing que sur son lieu de travail. Cependant ce n’est pas le cas général qui bloque le télétravail. La plupart des entreprises qui refusent le télétravail ont pour raison d’avoir peur de laisser travailler leurs employés loin des murs de leur “boîte”. Beaucoup de dirigeants n’arrivent pas à se mettre à l’idée qu’il ne rémunère pas leur employé à leur présence mais bien à leur travail. Voilà qui crée un manque de confiance entre l’employé et l’employeur. Un manque de confiance qui tend à changer avec la nouvelle génération. 

Quels sont les freins liés au télétravail ?

Avec la confidentialité liée aux informations des entreprises, le hacking qui s’étend de plus en plus et la crainte de certains employeurs de laisser ces employés travailler loin du siège social, de nombreux freins obstruent l’extension du télétravail. 

Pour certaines personnes, le télétravail n’est pas apprécié, car ils ont du mal à gérer l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle et ainsi n’arrivent plus à déconnecter du travail. Pour d’autres, c’est tout simplement le matériel qui est manquant ou l’espace qui n’est pas adéquat pour travailler à domicile. 

Quels sont les avantages liés au télétravail ? 

Le premier préjugé du télétravail était le suivant : “Je n’arriverai pas à travailler efficacement chez moi”. Au contraire, les entreprises qui ont mis en place le télétravail pendant les différents confinements ont observé une hausse de la productivité de 22% comparée aux années précédentes. La crise sanitaire a donc prouvé qu’il était tout à fait possible de travailler efficacement de chez soi. Dans les grandes métropoles, la mise en place du télétravail permet aux employés de supprimer le temps perdu dans les transports créant ainsi une diminution de l’absentéisme et des retards. Le télétravail permet aussi la diminution du stress, en effet le télétravailleur a une meilleure flexibilité dans ces horaires, une autonomie dans son travail et une réduction du bruit dans son espace de travail permettant aux employés de se sentir plus à l’aise dans son travail et d’améliorer son efficacité.

Vers un mode de travail hybride ? 

Pour de nombreuses personnes, le télétravail séduit, mais n’est pas applicable à 100%. Les entreprises veulent quand même garder les liens sociaux et penchent sur un mode de travail hybride. C’est-à-dire 2 ou 3 jours de travail en télétravail et le reste en présentiel. Ce mode de travail aura pour but de conserver les liens sociaux en entreprise tout en gardant la possibilité de travailler de n’importe où certains jours de la semaine. La flexibilité de ce mode de travail permet de convaincre les adorateurs et les détracteurs du télétravail puisque chacun peut choisir le rythme de travail qui correspond à ses besoins.

L’équipe Top Office

PARTAGER